Notre Approche

5 règles pour construire votre patrimoine

A L'Investisseur Actif, nous avons un objectif précis: vous aider à construire un portefeuille boursier aussi rentable que robuste.

Bien sur, les marchés boursiers étant risqués et volatils par nature, une approche méthodique et prudente vous sera indispensable pour atteindre des objectifs ambitieux. Les quelques règles ci-dessous vous aideront à construire un portefeuille solide et adapté à la volatilité des marchés modernes.

Règle N°1:
Diversifiez sur 30 actions au minimum

 

Pour obtenir les meilleurs résultats possibles sur le long terme, votre portefeuille devrait contenir au minimum 30 titres, chacun représentant donc entre 2% et 4% du montant total investi.

Ainsi, un accident de parcours sur un titre isolé n'impactera que modérément vos plans de création patrimoniale.

Règle N°2:
Acceptez le risque et la volatilité

Investir en bourse n'est pas un long fleuve tranquille. Au contraire, les corrections et la volatilité font parties intégrante de la vie des marchés. Voici quelques statistiques qui le confirment :
 

  • les bourses baissent de -10% (ou plus) une fois par an en moyenne

  • Des corrections de -20% (ou plus) se produisent elles tous les 5 ans

  • une année boursière sur trois termine sur un rendement négatif  

 

Ces chiffres démontrent une chose: il est impossible de profiter des opportunités offertes par la bourse sans être impacté par la volatilité.

Règle N°3:
Achetez lors des replis

Les marchés baissiers ne peuvent donc pas être évités, mais ils offrent en revanche systématiquement de belles opportunités d'achats.

Pour en profiter, conservez un peu de liquidités durant les périodes de hausse, et lorsqu'une correction se produit (c'est à dire que les indices de référence baissent de 10%au moins) utilisez progressivement ces liquidités pour acheter des actions de qualité.

Règle N°4:
Accumulez 30% d'actions défensives


Toujours par souci de maîtrise du risque, il est pertinent de détenir au moins 30% d'entreprises dites "défensives", c'est à dire dont l'activité est prévisible et peu soumise aux chocs économiques. Par exemple:
 

  • l'alimentation de base et la grande distribution

  • la santé et l'industrie pharmaceutique

  • Le services d'utilité publique (eau, gaz, électricité)

  • la défense et l'armement 

 

La force de ces secteurs? En période de crise, ils résistent mieux que les valeurs cycliques. Bien sur, vous pouvez compter sur nous pour vous conseiller très régulièrement des valeurs défensives.

Règle N°5:
Le temps est votre meilleur allié


Un autre facteur permet de maîtriser le risque boursier: le temps. En effet, le statistiques sont formelles: plus votre horizon de temps s'allonge, plus vous augmentez vos chances d'obtenir des rendements élevés.

Notre Modèle de Sélection

Comment identifions-nous les valeurs sélectionnées dans nos pages? 

 

La réponse à cette question se trouve dans la méthode d'analyse et de sélection que nous appliquons: Consensus-Based Selection (CBS).

Celle-ci vise à calculer des indicateurs de consensus sur base des opinions et prévisions émises par des centaines de professionnels de la finance et des marchés: analystes, gérants, experts, etc.

 

Ce faisant, elle permet donc d'identifier des titres européens et américains plébiscités par les professionnels de marchés. Voici les grands principes, et les différents phases, qui structurent ce modèle:

Investisseur Actif Méthode CBS.PNG

1. La collecte de données

 

Le cœur de notre métier consiste donc à calculer des consensus concernant des actions cotées en Europe et aux Etats-Unis.

Pour ce faire, la première étape consiste à répertorier les les opinions et prévisions émises par un large panel de professionnels. Quatre principaux métiers de wall street sont représentés dans ce panel:

 

  • Les cabinets d'analyse

Les firmes comme Jefferies, Oppenheimer, Canaccord, Chevreux, Barclays Capital, Evercore ou Exane.

  • Les banques d'affaires

Des établissements comme Goldman Sachs, Morgan Stanley, Credit Suisse, Rothschild, Deutsche Bank ou Lazard.

  • Le fonds de placements

Les géants de la gestion d'actifs parmi lesquels Blackrock, Vanguard, Fidelity, Allianz, Schroders, Wellington ou Aberdeen.

  • Les Hedge Funds

Des acteurs discrets mais influents comme AQR, Renaissance Technologies, Citadel, Bridgewater, Man Group ou Millenium.

 

Comment obtenons-nous les opinions de ces institutions?

 

Pour collecter ces informations, nous nous reposons par exemple sur les fournisseurs d'informations financière (comme Bloomberg ou Factset), les cabinets d'analyse ou les régulateurs boursiers.

2. La Pondération des Données 

 

Il va de soi que toutes les opinions ou prévisions obtenues concernant un titre n'ont pas la même importance - la même valeur relative - dans le calcul du consensus. Une complexité que notre méthode intègre nativement. 

Chaque opinion, chaque prévision émise par un expert sera pondérée en fonction de divers critères, influençant plus ou moins le consensus, et donc notre décision finale. 

 

Cette "pondération des opinions" repose sur 2 critères principaux:

I. La prévision est-elle "Implicite" ou "Explicite"?

 

Il est important de distinguer les deux grandes catégories de prévisions:
 

  • Nous parlons de prévision explicite - ou exprimée - lorsqu'un analyste ou un cabinet publie une anticipation précise quant au cours futur d'une action.
     

  • Une prévision est dite implicite lorsqu'un acteur de marché (un fonds, un hedge fund, une banque...) achète ou vend un titre par conviction, sans volonté de rendre cette information publique.

 

Ces données implicites, représentatives de convictions fortes, sont généralement surpondérées par rapport aux données explicites.

 

II. L'influence de la source

Certaines firmes bénéficient d'un large lectorat, d'une forte réputation et donc d'une capacité à mobiliser des capitaux importants derrière leurs opinions (pensez à Goldman Sachs ou Morgan Stanley). En toute logique, les informations associées à ces opérateurs sont surpondérées dans notre algorithme.

3. Le Calcul des Indicateurs

 

Une fois les opinions collectées et pondérées, nous sommes en mesure de calculer les indicateurs de consensus qui guideront notre sélection:

I. La proportion d'opinions haussières

Ce premier indicateur fonctionne comme un baromètre, et mesure l’évolution du sentiment général au sein de l'échantillon d'experts à propos du titre étudié. 

 

Plus précisément nous cherchons à estimer la proportion de firmes qui ont un opinion positive (haussière) sur le titre à horizon 12 mois. 
 

 

II. Les progressions attendues


Ce second indicateur prend la forme d'un objectifs de cours, calculée sur base des prévisions émises par le même panel d'experts. En pratique, nous utilisons des moyennes pondérées, appliquées ici aussi sur des projections à horizons 1 an

4. La Sélection Finale

 

Les résultats obtenus sur nos deux indicateurs nous permettent de créer un "short list" constituée des titres ayant obtenus à la fois de forts  consensus et des objectifs de cours ambitieux.

 

Au sein de cette liste, notre décision finale sera guidée aussi par la volonté de diversification. En effet, Nous évitons de proposer trop de titres appartenant issus du même secteur économique sur une courte période de temps, ceci afin d'éviter les risques de concentration au sein des sélections.

Une fois les titres les plus prometteurs identifiés, il ne nous reste plus qu'à synthétiser notre analyse et à vous la faire parvenir.

Cette approche, aussi rigoureuse qu'efficace, produit d'excellents résultats, alignés sur ceux des meilleures maisons de gestion.

 

Inutile de nous croire sur parole ici, et rendez-vous sur notre page de résultats pour vous faire votre propre opinion!